Les vacances sont propices à la vie dehors. À la mer, à la campagne ou à la montagne, une piqûre peut gâcher cette trêve bien méritée. Aussi, prenez quelques minutes pour lire nos conseils de prévention afin de savourer pleinement votre été.

Les méduses

Si vous vous baignez dans une zone surveillée, respectez bien les mises en garde des sauveteurs-secouristes. En cas de présence de méduses, le poste de secours l’affiche voire dresse le drapeau orange. Adoptez alors une attitude responsable si vous vous baignez ou pratiquez des sports nautiques : protection du corps (combinaison, textile solaire) et ne vous éloignez pas trop du bord pour éviter que la douleur de la piqûre ne vous mette pas en difficulté pour sortir de l’eau (syncope de panique avec risque de noyade).

En cas de piqûre, utiliser une carte plastique un peu rigide, type carte de crédit, pour repousser les filaments qui ont pu s’accrocher. Ne pas toucher avec les doigts. Gratter superficiellement avec un peu de sable et rincer à l’eau de mer.

Dès que possible, appliquer une compresse imbibée de solution antiseptique, puis de la crème de type Biafine ou Vaseline.

Si la démangeaison est importante ou selon les antécédents, vous pourrez appliquer une pommade antihistaminique prescrite par votre médecin. En cas de choc anaphylactique, appelez immédiatement le 112.

Ne pas verser d’eau douce (qui fait éclater les bulles de venin), d’alcool (brûlure supplémentaire) ou d’urine (risque de surinfection) sur la brûlure.

 

Les oursins

Il est parfois tentant de faire de la plongée masque tuba et d’attraper ou toucher ce que l’on voit. Et si vous tombez sur des oursins, vous vous en souviendrez longtemps.

Respecter et protéger la faune sous-marine passe aussi par un comportement responsable. Laisser les « hérissons des mers » tranquilles ou ne les toucher ou ramasser que munis d’épais gants.

En cas de piqûre, enlever les piquants de la plaie à l’aide d’une pince à épiler désinfectée ou de ruban adhésif. Bien désinfecter la plaie, puis laver à l’eau savonneuse et rincer abondamment à l’eau douce. Appliquer une pommade anti-inflammatoire.

Si la plaie est profonde, consultez rapidement un médecin pour éviter toute complication (œdème important, envenimation, convulsions, paralysie locale).

 

 

Les guêpes

Elles s’invitent à toute heure de la journée et encore plus au moment du repas. Très gourmande, la guêpe est autant attirée par les boissons sucrées, les fruits, que la viande du barbecue…

Elle pique pour se défendre et notamment si elle se sent prise au piège, coincée dans une branche de lunettes, dans les trous d’un chapeau, les plis d’un vêtement, etc.

 

Les conseils au moment des repas sont principalement de couvrir les plats, de fermer les bouteilles et de vider les restes de nourriture dans un sac poubelle fermé.

En promenade, rester sur ses gardes et fermer la bouche tout en protégeant sa gorge.

 

En cas de piqûre, retirer le dard à l’aide d’une pince à épiler désinfectée. Aspirer le venin à l’aide d’une pompe à venin ou chauffer la zone piquée à l’aide d’un sèche-cheveux. Désinfecter la piqûre et appliquer une crème antihistaminique.

En cas d’allergie, de piqûres multiples, dans la bouche ou la gorge, appelez immédiatement le 112.

 

Les vipères

Les randonnées, le camping sont parfois émaillés de rencontres bien désagréables. En règle générale, utiliser un bâton pour soulever des broussailles ou des cailloux. Nul ne sait ce qui s’y cache. Les serpents sont sourds et ne vous entendent pas arriver. Par contre, ils sont sensibles aux vibrations. En cas de doute sur une zone, tapez du pied. Avant de vous glisser dans un sac de couchage ou dans un pantalon, vérifiez qu’ils ne contiennent ni serpent, ni tout autre insecte, par la même occasion, en les secouant dehors.

En cas de morsure, restez calme, sans vous agiter pour éviter au venin, éventuellement contenu, de se répandre. L’œdème pouvant apparaître au bout de 30 mn, enlever immédiatement bagues, bracelets, ceinture et dénouer les lacets de chaussure.

Surélever le membre mordu et désinfecter la plaie. Appelez immédiatement le 112.

 

Ne pas essayer d’attraper le serpent, mais plutôt de l’observer pour en faire une description précise à l’équipe de secours. Ne pas sucer, entailler la plaie, faire un garrot. N’avalez ni aspirine ni anti-inflammatoire.

 

En règle générale, sur la plage, en promenade, en plus de la crème solaire et la bouteille d’eau, prévoyez une petite trousse contenant des dosettes antiseptiques, une pince à épiler, des compresses, un bandage stérile, une pompe à venin. Ce n’est pas encombrant et ça peut rendre un grand service s’il arrive quelque chose dans une zone isolée.

Bon été !

 

#PIQÛREÉTÉ

 

+ d’infos https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/pour-un-ete-sans-soucis/

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.