Depuis le 20 janvier, les infirmiers libéraux peuvent se rendre au domicile des personnes identifiées cas 0 à la COVID-19.

  • À J+0, la plateforme de la CPAM appelle les personnes identifiées cas 0 et propose une visite domiciliaire sanitaire infirmière (VDSI). Cette visite de suivi à l’isolement par les infirmiers libéraux est déclenchée à J0 au plus tard à J1, par l’intermédiaire de la plateforme de mise en relation IdeLine managée par le SIO de la région ARA.
  • À J+4, la plateforme de la CPAM rappelle les personnes cas 0 pour savoir si la VDSI a eut lieu et si les consignes d’isolement ont été comprises
  • À J+7, le patient reçoit un sms conversationnel de l’assurance maladie pour clore la période d’isolement.

Réussir son isolement

Bien que les informations sur les gestes barrières soient très diffusées, la mise en œuvre à domicile n’est pas toujours comprise. Les infirmiers libéraux qui assurent le suivi à l’isolement relaient les messages de santé publique.

Pour mémoire, il s’agit d’observer un confinement en limitant au maximum ses déplacements et dans la mesure du possible, de réduire ses interactions avec les membres du foyer. L’infirmier libéral rappelle la nécessité du port du masque chirurgical s’il y a d’autres personnes dans le logement, l’hygiène au sens large, la distanciation, l’aération régulière des pièces…

 

Faciliter l’appropriation de la démarche d’isolement

Lors de sa visite, l’infirmier libéral fait une consultation clinique (prise de tension, saturation, température… cf. fiche clinique) et complète avec le patient le formulaire envoyé par la CPAM

Les formulaires visent à identifier la faisabilité (ou non) d’un isolement, mais aussi la nécessité d’un accompagnement social qui n’aurait pas été signalé en amont. Pour ce faire, l’infirmier peut contacter la CTAI (Cellule Territoriale d’Appui à l’Isolement) liste ci-jointe

 

Tester les autres occupants

Lors de sa visite, l’infirmier libéral peut réaliser des tests antigéniques ou RT-PCR sur les autres membres du foyer qui le désirent. Ce dépistage précoce peut enrayer la diffusion du virus si les autres occupants du foyer sont également positifs.

Rappel, en cas de COVID déclarée dans un foyer, il faut pratiquer un test RT-PCR à J+7 des derniers symptômes du patient 0 pour lever la quarantaine. ou à J+10 pour les patients atteints de Variantes d’intérêt 20H/501Y.V2 ou 20J/501Y.V3

 

Pour les variantes d’Intérêt 20H/501Y.V2 ou 20J/501Y.V3 la durée d’isolement est portée à 10 jours.

Du fait de la contagiosité accrue de ces deux variantes, un test de sortie d’isolement doit être systématiquement réalisé pour les personnes qui en sont porteuses.
Après 10 jours pour les contaminations par une Variante d’intérêt 20H/501Y.V2 ou 20J/501Y.V3, et en l’absence de fièvre depuis plus de 48h pour les patients zéro symptomatiques, la levée de l’isolement est désormais conditionnée pour les cas confirmés à l’obtention d’un résultat de test négatif. Si le test revient positif, l’isolement est prolongé de 7 jours après ce résultat.
Dans les cas de contamination confirmée par une de ces deux variantes, une deuxième visite infirmière sera programmée, notamment pour réaliser le test prévu pour autoriser la sortie d’isolement…

Une stratégie de renforcement spécifique sur les variantes 20H/501Y.V2 et 20J/501Y.V3 est mise en place : DGS-Urgent n12 strategie variant

L’infirmier libéral fait le lien avec l’application TousAntiCovid et incite les patients positifs à se signaler.

 

Remontée d’information au médecin traitant (par téléphone ou via MonSisra) et à la CTAI (si besoin)

Sur le terrain, l’infirmier libéral est en mesure de remonter des renseignements dont la CTAI n’aurait pas eu connaissance : exiguïté et insalubrité du logement, proximité de personnes à risque, famille nombreuse, vulnérabilité sociale, incompréhension des consignes…

Lorsque cela est possible, l’infirmier libéral informe le médecin traitant du patient 0 de la visite qui vient d’être réalisée (par téléphone ou via MonSisra).

 

Les modalités de facturation de la visite Suivi Isolement

La rémunération forfaitaire de la visite de suivi isolement comprend la consultation, le coût des EPI et la gestion des déchets

Elle est rémunérée AMI 5,6 + MCI, soit 22,64 € avec prise en charge à 100 % (EXO DIV 3)

Lors de la télétransmission de vos actes le numéro prescripteur générique VDSI est : 29 199 11 98

Il est possible de cumuler les majorations dimanche et jour férié,

Si l’idel réalise :

  • Des tests antigéniques pour le foyer ils sont cumulables à taux plein (AMI 9.5) et si plus de 2 patients (AMI 8.3)
  • Des RT-PCR pour le foyer, ils sont cumulables à taux plein (ami 4.2) et si plus de 2 patients (ami 3.1)

Ne compter qu’un seul déplacement (IFD + IK éventuelle) par foyer

Les majorations pour les heures de nuit, MIE ne sont pas applicables.

 

Nous vous conseillons par prudence de faire signer le document par le patient et de le photographier pour tracer et archiver la VDSI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.