La téléconsultation est une consultation à distance, à l’aide d’une connexion internet sécurisée. Elle remplace les visites à domicile que le médecin généraliste n’est plus en mesure de réaliser. La téléconsultation ne remplace pas systématiquement la consultation en cabinet. Elle doit être envisagée comme un complément dans le suivi du patient.

Pour le patient, les avantages de la téléconsultation

  • La téléconsultation ne nécessite pas de se déplacer ni de côtoyer d’autres patients dans la salle d’attente. C’est un avantage pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer en autonomie ou sont trop malades pour se lever.
  • La téléconsultation peut se programmer 24/24 h et 7/7 j via des plateformes spécialisées. Dans ce cas, ce n’est pas son médecin de famille mais un autre professionnel qui se charge de la consultation, sur le même principe de l’appel à un médecin de garde.
  • La téléconsultation peut être demandée en dehors des heures habituelles de consultation et favorise le désengorgement des Urgences.
  • Le patient peut demander une téléconsultation de son domicile ou de tout autre lieu, en déplacement, en vacances, etc. en France comme à l’étranger.
  • La consultation est remboursée par l’Assurance Maladie.

 

La téléconsultation a aussi ses limites

L’accès à une consultation à distance nécessite un accès web à l’aide d’un ordinateur ou d’un smartphone. Cet aspect technologique est un frein pour les patients âgés, les personnes porteuses de handicaps ou habitant en zone blanche.

La proximité étant réduite, il est demandé au patient de décrire précisément ce qu’il ressent pour aider le médecin à poser un diagnostic. La palpation et la prise des constantes ne sont pas possibles.

 

S’appuyer sur un infirmier libéral rend la téléconsultation plus fiable

Depuis le 1er janvier 2020, le médecin peut être assisté par un infirmier libéral pendant la téléconsultation. Cette démarche s’inscrit directement dans la démarche d’éducation thérapeutique qui repose sur différentes étapes de la prise en charge.

En effet, l’infirmier libéral est parfois à l’origine de la prise de r.v. De par sa proximité, il est à même d’alerter en cas de dégradation de l’état du patient. Pendant l’examen, il prend les constantes, défait un pansement, décrit une plaie, manipule le patient, évoque son état général. Il n’est pas rare que ce dernier minimise son état, prétextant que tout va bien.

L’infirmier libéral réalise la partie du soin technique, à l’aide de matériels connectés, le médecin reçoit les informations en temps réel. Puis, l’infirmier libéral explique le diagnostic et s’assure de la prise en charge. L’ordonnance est envoyée par mail au patient ou directement à l’officine.

 

S’équiper pour assurer les téléconsultations

Chaque soignant qui le désire peut bénéficier d’une aide forfaitaire à l’équipement de vidéotransmission de l’ordre de 350 € et de 175 € pour les objets connectés comme un tensiomètre, un stéthoscope (voir l’article 6.2.5 de l’avenant n°6 à la convention nationale des infirmiers libéraux en lien ci-dessous)

En conclusion, la téléconsultation réalisée en présence d’un infirmier libéral est une occasion de valoriser ses connaissances et sa pratique. Elle renforce la coopération entre les professionnels de santé pour offrir au patient la meilleure prise en charge.

 

> télécharger l’avenant n°6 à la convention nationale des infirmiers libéraux (13 juin 2019)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.