Dans nos pratiques professionnelles,  nous constatons tous les quantités importantes de médicaments qui sont stockés au domicile.

Nous pouvons non seulement considérer un excès de délivrance (nombre de boite d’antalgique par exemple) , ou quantité excessive cumulative … mais aussi et surtout une véritable problématique de santé publique qui représente des coûts faramineux pour l’assurance maladie.

Des sites pilotes ont été mis en place pour la délivrance à l’unité, visiblement cette démarche utile a été moins rapidement mise en œuvre que la généralisation de la vaccination par les pharmaciens.

Pour autant la iatrogénie médicamenteuse cause un nombre de décès important chaque année.

Faut-il y voir ici des intérêts partisans ? en attendant cette action syndicale « d’alerte » prend tout son sens. A vos appareils photos !

 

Opération spéciale ! La FNI lance un grand concours ! L’enveloppe des déplacements remboursés pour les soins réalisés par les infirmières… https://www.infirmiers.com/actualites/revue-de-presse/medicaments-non-consommes-dorment-armoires-prenez-photo.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.