source :  Ma Santé Auvergne Rhône Alpes du 04/11/20  article de Jean-Claude Boyer

Pour faire face à la puissance de la seconde vague de coronavirus, et alors que la situation sanitaire dans la région se dégrade rapidement, l’URPS Infirmiers Libéraux Auvergne-Rhône-Alpes mise désormais sur le SIO (Service Infirmier d’Orientation) pour endiguer l’épidémie. Le principe ? Mettre en place une coordination des interventions des professionnels de santé, notamment auprès des personnes les plus dépendantes. En cours de déploiement sur toute la région AuRa,

Pour faire face à la puissance de la seconde vague de coronavirus, et alors que la situation sanitaire dans la région se dégrade rapidement, l’URPS Infirmiers Libéraux Auvergne-Rhône-Alpes mise désormais sur le SIO (Service Infirmier d’Orientation) pour endiguer l’épidémie. Le principe ? Mettre en place une coordination des interventions des professionnels de santé, notamment auprès des personnes les plus dépendantes. En cours de déploiement sur toute la région AuRa, ce projet pilote initié dans la Loire pourrait ensuite être décliné au niveau national.

 

En première ligne depuis le printemps dernier sur le front de la lutte contre le coronavirus, les infirmiers libéraux dAuvergne-Rhône-Alpes multiplient les initiatives pour faire face au regain dactivité. Dans ce contexte durgence, lURPS Infirmiers Libéraux ARA a ainsi lancé le SIO (Service Infirmier dOrientation) pour gérer la crise Covid dans la Loire. Une opération pilote exemplaire dans un département confronté à une crise sanitaire inédite.

Sur ce département test, particulièrement éprouvé par lépidémie de Covid-19, un numéro dappel unique, le 09 31 31 31. Réservé aux professionnels, il donne accès six jours sur sept (1) à des infirmiers orienteurs.
Basés au CHPG (Centre Hospitalier du Pays de Gier), ces derniers coordonnent lintervention des infirmiers libéraux auprès des personnes vulnérables et/ou handicapées. Ainsi quauprès de leurs proches aidants, et de toutes personnes malades à domicile.
« Face à la dégradation rapide et inquiétante de la situation dans la Loire, le SIO permet de mobiliser les infirmiers libéraux afin de répondre aux appels à renfort dans les EHPAD ou dans les laboratoires pour les tests RT-PCR, et le retour à domicile de patients Covid et non Covid. Cest devenu le pivot de la coordination entre la ville et lhôpital », explique Louise Ruiz, secrétaire générale adjointe de lURPS Infirmiers Libéraux ARA.

Covid dans la Loire : réagir vite et efficacement

Au cœur du dispositif anti-Covid, le SIO est aussi en mesure de répondre de manière rapide et efficace à de multiples demandes. Elles proviennent dautres professionnels de santé, du médico-social, détablissements hospitaliers, de laboratoires de biologie.
Toutes ces missions de coordination départementale sont assurées par une équipe de 18 orienteurs. Dont deux planificateurs, qui se relaient sur des gardes continues de 9h à 19h30. Une tâche facilitée par leur proximité et leur parfaite connaissance du terrain.
« On reçoit beaucoup dappels de médecins généralistes, du SAMU, de cadres infirmiers, dassistantes sociales… Le rôle des orienteurs est de gérer la réponse de tous ces professionnels de santé du département. Cela va de la réception de lappel jusquau traitement de celle-ci dans les délais requis. Depuis son ouverture, le SIO a répondu à 100% des demandes », souligne Louise Ruiz.
« Dans certains cas, on va orienter vers linfirmier le plus proche pour un suivi clinique de patients. Dans dautres cas, la solution passera par la sollicitation dautres services compétents sur le plan social ou médico-social », précise la référente du projet.

Plus de 1 800 demandes traitées dans la Loire en quatre mois

Opérationnel depuis le 6 avril 2020, soit quelques jours après le début du confinement, le SIO de la Loire a reçu et traité plus de 1 800 demandes. Près de 40% des appels concernaient des demandes de renforts dans des Ehpad. 40% des prises en charge spécifiques en ville. 20% des renforts dans les laboratoires biologiques du département. Depuis la rentrée, le nombre dappels entrants continue daugmenter, preuve de la pertinence du projet.
Des chiffres suffisamment significatifs pour décliner le concept dans les 12 départements. Voire à plus long terme au niveau national. « Compte-tenu de laggravation de la situation sanitaire et du reconfinement, nous allons accélérer le déploiement au niveau régional, avec un numéro unique pour tout lAuvergne-Rhône-Alpes », confie Philippe Reyvice-président de lURPS Infirmiers Libéraux ARA.

Le SIO bientôt décliné au niveau national ?

Concrètement, le SIO régional sappuiera sur 3 pôles : Saint-Chamond, Clermont-Ferrand et Annecy.
Ce service pilote a déjà obtenu le soutien du Gérontopôle Auvergne-Rhône-Alpes. Il assurera une évaluation au printemps prochain. Tant au plan qualitatif que quantitatif et médico-économique. « A la lumière de ce bilan, on espère avoir le soutien du ministère de la Santé et de grands partenaires privés », conclut Lucien Baraza, président de lURPS Infirmiers Libéraux ARA.
(1)   La ligne du SIO, réservée aux professionnels, est ouverte du lundi au vendredi, de 9 heures à 19h30, et le samedi de 9 heures à 14 heures.
A SAVOIR
LUnion Régionale des Professionnels de Santé Infirmiers Libéraux Auvergne-Rhône-Alpes représente et accompagne les 13 500 infirmiers libéraux répartis sur douze départements de la région. urps-inf-aura.fr

Lire l’article en entier sur MaSANTE 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.