15.01.2018

Organisation des soins Qualité et sécurité des soins

Qu’est-ce qu’un soin pertinent ? Comment le définir ? Pour la HAS, la pertinence, c’est donner « la bonne intervention de santé, au bon moment, au bon endroit, pour le bon patient ». Comment favoriser son intégration dans les pratiques professionnelles ? Acteurs institutionnels, professionnels de santé et patients en ont débattu lors d’un colloque organisé en novembre dernier par la HAS.

 

Qu’il relève d’une démarche diagnostique (imagerie, biologie…) ou thérapeutique (médicament, dispositif médical, intervention chirurgicale…), un soin est qualifié de pertinent lorsqu’il est nécessaire, en phase avec les besoins du patient, et approprié dans son indication. La pertinence des soins permet d’éviter les traitements inadéquats avec des risques potentiels pour les patients et des dépenses inutiles pour la collectivité. C’est une notion évolutive : un soin pertinent hier peut ne plus l’être aujourd’hui en raison de l’évolution des techniques ou des connaissances. « On évoque souvent le chiffre de 25 à 30 % d’examens ou d’actes non pertinents, a affirmé Cécile Courrèges, directrice générale de l’offre des soins (DGOS) au ministère de la Santé. La pertinence est l’un des axes majeurs de la stratégie nationale de santé promue par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Elle va structurer l’action de tous les acteurs de santé dans les prochaines années ».

 

plus d’info  ici

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.