Le mélanome est une maladie des mélanocytes. Ces cellules de l’épiderme produisent le pigment qui donne la couleur de la peau, la mélanine. Si la peau est exposée aux ultraviolets, la mélanine produite est plus abondante. Selon l’intensité, on parlera de hâle, bronzage, coup de soleil, brûlure…

Si le mélanome reste dans la zone de l’épiderme, il est enlevé sans risque métastatique. Par contre, en franchissant le derme ou l’hypoderme, il est alors qualifié de cancer invasif. Ce qui signifie que des cellules cancéreuses peuvent se détacher de la tumeur et se loger sur d’autres zones du corps : poumons, foie, os, cerveau.

Les facteurs de risque

Le mélanome apparaît généralement sur une peau saine (sans tâche ni lésion). Dans 20 % des cas, il se développe à partir d’une mutation de grain de beauté. Il peut être relié à certains facteurs de risque comme :

  • L’exposition au soleil pendant l’enfance
  • L’exposition aux ultraviolets artificiels (cabine U.V)
  • Les coups de soleil
  • La sensibilité au soleil (une peau qui rougit sans se colorer)
  • Les peaux claires avec cheveux blonds ou roux
  • Un grand nombre de grains de beauté (plus de 50)
  • Les antécédents familiaux (parents, frères et sœurs ayant développé un mélanome)

Les traitements proposés sont la chirurgie, la radiothérapie et les médicaments (immunothérapie, chimiothérapie). Selon la nature et l’étendue du mélanome, le patient peut recevoir un protocole qui combine plusieurs traitements qui visent à :

  • Supprimer la tumeur ou les métastases
  • Réduire le risque de récidive
  • Ralentir le développement de la tumeur ou des métastases
  • Traiter les symptômes

Les conseils pour éviter de se mettre en danger

Que l’on ait une peau dite à risque ou non, les conseils sont les mêmes :

  • Se protéger du soleil à l’aide de textile léger et couvrant
  • Couvrir la tête surtout si on n’a pas (ou peu) de cheveux
  • Ne pas exposer les enfants
  • Couvrir les plus jeunes en poussette avec un textile léger et ne jamais sortir sans crème solaire, chapeau, lunettes, ombrelle
  • Éviter les heures où l’indice U.V est le plus élevé
  • Choisir des espaces ombragés pour une activité sportive ou de loisirs
  • Se méfier des premiers soleils de terrasse, les voitures décapotables ou avec un toit ouvrant…

 

En cas de doute, consultez rapidement votre médecin généraliste ou un dermatologue.

 

#MELANOME

 

+ d’infos sur le site du centre Léon Bérard et celui de l’association Vaincre le melanome

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.