La maladie de LYME

 

La maladie, ou borréliose de Lyme se fait uniquement par piqûre de tique infectée par une bactérie. Toutes les tiques ne sont pas infectées et donc contagieuses.

Les tiques doivent être enlevées à l’aide d’un tire-tique disponible en pharmacie, en effectuant une rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, sans écraser l’abdomen de l’insecte. En cas d’apparition d’un érythème à l’endroit de la morsure, consultez sans tarder votre médecin généraliste.

Cette maladie multi-système est difficile à détecter, car les symptômes sont nombreux et leur développement peut varier selon le sujet. Il est en effet possible d’avoir des manifestations fulgurantes suivies de journées de quasi-normalité. Elle peut affecter tous les organes, les muscles et les articulations.

Les symptômes de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme n’est pas contagieuse. Cependant, quelques cas de transmission de la mère à l’enfant pendant la grossesse ont été enregistrés, avec des risques de malformation du bébé si la mère n’a pas été traitée.

Les symptômes qui doivent alerter :

  • Courbatures généralisées
  • Grande fatigue voire léthargie, des malaises
  • Transpiration abondante
  • Frissons
  • Gonflement des ganglions
  • Raideur des mains ou généralisée
  • Douleurs et/ou gonflements testiculaires, pelviens
  • Douleurs faciales, dentaires, des paralysies des nerfs ou des articulations du visage
  • Surdité ou hypersensibilité au son, bourdonnement, douleurs dans les oreilles
  • Douleurs abdominales, constipation sévère, diarrhée, nausées et vomissements, défaillance rénale, troubles urinaires
  • Douleurs cardiaques
  • Insuffisance respiratoire
  • Mal de dos, sciatique
  • Douleurs osseuses et cartilagineuses

Les conseils pour éviter de se faire piquer

En France, les tiques sont surtout répandues en dessous de 1 500 m d’altitude. On les trouve principalement dans les parcs et jardins, à la campagne et en forêt mais également en zone urbaine.

La contamination de l’homme se situe majoritairement du printemps à l’automne, période plus propice aux activités de plein air.

Avant de faire une grande promenade dans des zones humides, boisées ou avec de hautes herbes, il est préférable de prendre quelques précautions. Se couvrir le corps avec des vêtements longs. Mettre du répulsif sur la peau et les vêtements.

En rentrant, vérifiez les chaussettes et les vêtements retirés. Inspectez soigneusement le corps, les plis à l’aide d’un miroir ou l’aide de quelqu’un pour les parties moins accessibles comme le dos, la tête.

Depuis 2009, la maladie de Lyme est surveillée par le réseau Sentinelle pour mieux comprendre son impact sur la population française.

En 2017, on estime la contamination à 69/100.000 habitants avec un taux plus élevé dès 40 ans et surtout chez les seniors. À noter également une disparité géographique avec plus de cas enregistrés dans le Limousin, en Alsace-Lorraine, en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

#MALADIEDELYME

 

+ d’infos sur le site de l’association Lyme Sans Frontières

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.